Vers le haut de page
Vers le bas de page

POÉSIES DE MON CŒUR (a) POÉSIES DE MON CŒUR (i)
Aide (a)   Propos (a)

Xanthippe, fils de Carla

Fatrasie foutraque à la mode de maître Alcofribas, abstracteur de quinte essence.
Avec : Carla, son fils Xanthippe (1), les trois types, l'imbécile, sa sœur Wallace (1), le Picard, la fille sage, le coq savant, Jeannette, le satyre, la vieille, le prince, sa maman, le chat blanc, le nain jardinier, la lapine et l'âne.
Carla de Mâcon
A un fils pudique,
Antispasmodique,
Xanthippe (un vrai con).
Souvent, Carla dit qu'
Il est fier tandis qu'
Ouvrant un flacon

Son fils que constipe
L'odeur des pissoirs
Tente sans surseoir
Sur sa linotype
Pour chier d'asseoir
Son cul chaque soir
Avant que trois types

Lisent à minuit
Le long codicille
Qu'un triste imbécile
Pour tromper l'ennui
(Esprit indocile
Mais verbe facile)
Fit en une nuit

Pour sa sœur Wallace,
Laquelle a rencard
Avec un Picard
Mais de guerre lasse
À une heure et quart
Elle s'abstient car
Ce gros dégueulasse

Farfouille en bavant
Au fond du corsage
D'une fille sage ;
Lui va s'activant,
Elle, de passage,
Rédige un message
Pour un coq savant,

Benêt mais honnête
Rustre incompétent
Qui brame en pétant
Une chansonnette
Qui parle d'antan
Puis va rouspétant
Contre sa Jeannette,

Jeannette sa mie
Que la sieste attire ;
Comme elle s'étire
Moitié endormie
Passe un vieux satyre
Qui (pauvre martyre !)
L'encule à demi

Au nez d'une vieille
Que suit son amant,
Le prince charmant
Du conte, ô merveille,
Charmant mais dément
Dirait sa maman
Qui d'un œil surveille

Un gros matou blanc,
Un chat somnambule
Car il déambule
Sur un air troublant
Dans le vestibule
En faisant des bulles
Et cueille en tremblant

Trois fleurs d'aubépine
Qu'un nain jardinier
(Pourquoi le nier ?)
Du jus de sa pine
Compisse (ô niais !)
Puis dans son panier
Met une lapine

Qui passait par là
Montée sur un âne
Cocaïnomane
Qui onc ne parla,
Fumeur de bananes
Qu'en vallée rhénane
Il prit pour Carla,

(C'est son amoureuse),
Carla de Mâcon,
Le teint rubicond,
Carla la foireuse
Qui sur son balcon,
Deux doigts dans le con,
A l'air d'être heureuse,

Qui quand vient le soir
(Vieux stéréotype)
Prend le prototype
D'un grand encensoir
Pour bénir Xanthippe
Son fils que constipe
L'odeur des pissoirs.
Annonay, jeudi 6 janvier 2022
(1) Certes Xanthippe est un prénom féminin et Wallace un prénom masculin mais cela ne convient-il pas merveilleusement à une fatrasie ?
Si vous désirez écouter ce poème, vous pouvez utiliser le lecteur ci-dessous. Pour initialiser le lecteur, rechargez simplement la page (touche F5).

Xanthippe, fils de Carla

(lu par l'auteur)

Il est possible que le visiteur qui suit le poème à l'écran constate quelques écarts entre le texte lu et celui affiché. Qu'il n'incrimine pas celle ou celui qui déclame ; seul l'auteur est fautif dans ce cas, qui a modifié les passages en question après l'enregistrement.
Signature (a)
Signature (i)