Vers le haut de page
Vers le bas de page

POÉSIES DE MON CŒUR (a) POÉSIES DE MON CŒUR (i)
Ce site a été conçu pour être visualisé sur un écran d'ordinateur haute résolution (1 200 pixels de largeur minimum) et en mode paysage pour l'affichage en largeur fixe.
Série (a) Aide (a)Conseils (a)Propos (a)

Vent d'Ouest

« C'est le vent d'Ouest, c'est la Traverse,
Abritons-nous. Sitôt qu'il prend,
Disait mon père, et c'est l'averse.
Pas Ardéchois, que ça surprend !

Parfois il court sur les Boutières,
Débonnaire autant qu'empressé.
Tiendra-t-il la journée entière ?
La nuit peut-être aussi, qui sait ? »

C'est le vent d'Ouest, le bon Zéphyre
Et qu'il porte la pluie souvent
N'est point fait pour nous déconfire
Car c'est lui le plus doux des vents.

Il souffle un peu plus quand il ose,
Des autres vents le fier cousin
Mais préfère effleurer les lauzes
Du mont Gerbier et du Mézenc.

Vent d'Ouest, qu'Éole te protège
Quand sur le plateau vivarois
Tu passes avec ton cortège
De nuages en grand arroi.

« Parfois il court sur les Boutières »
Disait mon père en préservant
Son tabac dans sa tabatière
De la caresse ailée du vent.
Annonay, jeudi 18 juin 2020
Si vous désirez écouter ce poème, vous pouvez utiliser le lecteur ci-dessous. Pour initialiser le lecteur, rechargez simplement la page (touche F5).

Vent d'Ouest

(lu par l'auteur)

Signature (a)
Signature (i)
Poésie qui précède (a) Texte (précédente, suivante) (a) Poésie qui suit (a)
(Cette poésie porte le numéro 3 sur 4)