Vers le haut de page
Vers le bas de page

POÉSIES DE MON CŒUR (a) POÉSIES DE MON CŒUR (i)
Ce site a été conçu pour être visualisé sur un écran d'ordinateur haute résolution (1 200 pixels de largeur minimum) et en mode paysage pour l'affichage en largeur fixe.
Aide (a)Conseils (a)Propos (a)

Tout va bien !

« Nous sommes au bord du gouffre… Le péril est imminent mais il serait déraisonnable de s’arrêter en chemin.

Du courage ! Nous allons faire un grand pas en avant ! »
Les humains – la mine blême,
Qu'importe – vont de l'avant.
Heu...
Il y a juste un problème :
La fosse qui bée devant
Eux.

La Terre, la bonne vieille,
Est patiente... Pourtant,
Las !
Depuis qu'elle nous surveille,
Voyez son air mécontent,
Là !

Voyez comme elle s'agite,
Elle fait des soubresauts,
Vlan !
Le climat prend de la gîte,
Le pôle part en morceaux
(Blancs).

« Autrefois j'étais sceptique,
M'a dit mon voisin subtil.
Bah,
Le changement climatique ?
Suffit de faire profil
Bas !

Je sais ça, voisin poète,
Je suis écolo désor-
-Mais,
La Terre, notre planète,
Bla-bla-bla, notre trésor... »
Mais

Hélas, mon voisin s'obstine
À rouler dans son auto ;
Qu'on
N'aille pas, bonté divine,
Le contrarier bientôt.
Con !

Puis voulez-vous interdire
Demain d'aller comme si
Rien
Ne laissait prévoir le pire ?
Les gens s'en moquent, aussi
Bien.

Ne jouons pas les bégueules :
De tout, partout et tant et
Plus !
Les grands magasins dégueulent ?
Allons, laissons-nous tenter...
Sus !

On nous parle de croissance,
De paniers toujours garnis,
Hop !
Nul monde, dit la science
Ne peut croître à l'infini :
Stop !

Mais les humains se défaussent
– Vrai, c'est une histoire de
Oufs ! –
Lors ils choiront dans la fosse
Pour sûr, ni une ni deux,
Plouf !
Annonay, samedi 21 avril 2018
Signature (a)
Signature (i)