Vers le haut de page
Vers le bas de page

POÉSIES DE MON CŒUR (a) POÉSIES DE MON CŒUR (i)
Ce site a été conçu pour être visualisé sur un écran d'ordinateur haute résolution (1 200 pixels de largeur minimum) et en mode paysage pour l'affichage en largeur fixe.
Aide (a)Conseils (a)Propos (a)

Tableaux de la gare routière d'Annonay-en-Vivarais

*** Tableaux de la gare routière d'Annonay-en-Vivarais (a)
*** Tableaux de la gare routière d'Annonay-en-Vivarais (i)
J'ai rimé ces tableaux car j'aime peindre avec les mots ;
Pour goûter vers et couplets, je vais souvent à la ligne
– Ligne de bus et de cars, bien sûr... Ma règle : primo,
Fais toujours ce qui me plaît, secundo persiste et signe.

Assis le cul sur un plot, j'observe avec mon stylo
La gare : un gars qui larmoie, deux à la mine indécise,
Une aux sacrés roploplos, deux aux cheveux rigolos
Et quatre autres, comme moi le cul sur un plot assises.

Un quai, un jour, un horaire, une destination...
Sinon bientôt quel désastre ! Aussi qu'à cela ne tienne,
Chacun son itinéraire. Eh, que dirait-on si on
Voulait aller à Lamastre et qu'on rallie Saint-Étienne ?

Faut-il être un brin rêveur pour rouler le coffre ouvert...
Tel client peu dévoué ne referme pas la soute
Et les sacs avec ferveur tombent au premier dévers.
La faute, même avouée, pas sûr qu'elle soit absoute !

« Nous faisons un beau métier parce que nous relions
Les gens qui s'aiment ! » m'a dit la charmante conductrice.
Moi, d'un ton primesautier : « Sûr ! Un billet pour Lyon,
J'ai rembour avec Claudie – non, lundi c'est Béatrice. »

Pas un car, pas un passant, pas un bus sur l'avenue,
Je suis seul, pas de déni... Moi qu'on prétend volubile,
Considère en rêvassant la gare routière nue :
Il est des moments bénis quand le temps semble immobile.

Pour savoir l'heure des cars, nul besoin d'être devin.
Le truc : arriver à temps, aucune autre équivalence.
Qui prend le midi et quart, s'il arrive à midi vingt,
Regarde un peu mécontent partir le car pour Valence.

Chaque vendredi qui naît, c'est le ballet régulier
Des bus qui encore, encore, encore passent et passent
Sitôt qu'il faut ramener chez eux tous les écoliers ;
Sans nul doute Terpsichore aurait adoré la place.

C'est clair : « Il est défendu de parler au conducteur ».
Aux conductrices aussi, surtout pour faire le marle.
Pourtant, c'est inattendu – serai-je un brin séducteur ?
Il arrive (Dieu merci !) que ce soit ell's qui me parlent. (1)

J'ai rimé ces tableaux car je veux être avec entrain
Poète au quotidien mais, sache lecteur, que pour peindre
Autobus et autocars, pourtant j'aime mieux les trains. (2)
Bah... Si mes vers t'ont charmé, que servirait de me plaindre ? (2)
Gare routière d'Annonay, vendredi 16 septembre 2022
(1) Voir le cinquième tableau.
(2) Incomparables trains... Je ne veux fâcher personne mais quel autre moyen de transport pourrait les équivaloir ?
Signature (a)
Signature (i)