Vers le haut de page
Vers le bas de page

POÉSIES DE MON CŒUR (a) POÉSIES DE MON CŒUR (i)
Ce site a été conçu pour être visualisé sur un écran d'ordinateur haute résolution (1 200 pixels de largeur minimum) et en mode paysage pour l'affichage en largeur fixe.
Aide (a)Conseils (a)Propos (a)

Sonnet à mon cauchemar

Cauchemar, vieil ennemi,
Cesseras-tu donc jamais
De te faufiler parmi
Mes rêves pour m'opprimer ?

Sous mes paupières fermées
Tu sais te glisser emmi
Les songes prompts à germer
Dans mon esprit endormi.

Morbleu ! Si j'ai mérité
Que tu viennes me hanter
Et que j'en sois bien puni,

Frémir pendant le dormir
Vaut mieux que nuit d'insomnie
À se plaindre et à gémir.
Annonay, lundi 11 juin 2018
Signature (a)
Signature (i)