Vers le haut de page
Vers le bas de page

POÉSIES DE MON CŒUR (a) POÉSIES DE MON CŒUR (i)
Ce site a été conçu pour être visualisé sur un écran d'ordinateur haute résolution (1 200 pixels de largeur minimum) et en mode paysage pour l'affichage en largeur fixe.
Série (a) Aide (a)Conseils (a)Propos (a)

Mini-fables (I)

À Aix où il vécut, un aveugle d’Ukraine
A recouvré la vue par un gâteau (la veine !)
Le gars d’Odessa voit.

Balade en Lombardie : ma p’tite Audi Quattro
Aux feux la joue polie, puis passe enfin. C'est trop !
De Milan : l’Audi cède, laisse, passe...

Le bateau est arsin (son mât n'est que poussière) :
Trois apprentis marins font la manche, misère !
Les trois mousses quêtèrent (ah, les cendres du mât !)

Des Japonais ravis, en troupe le matin
Baladent à Paris dans l’ métropolitain.
L’Asie dans le métro.

Emmy tâte ton sexe, ô John ! Rien ne se passe...
Johnny, cela le vexe, or c’est sa faute, hélas !
C’est toujours la faute du bout qu’Emmy serre.

Elle est lourde, ma croix... Ah, je suis épuisé...
On va s'asseoir, tu crois ? On pourrait se poser !
J’exsude... Naze... Arrête !

Le plaisir est ma loi. Je serai l’instrument
D’un accord avec toi, m'amie au cœur charmant.
L’instrument de l’accord hédoniste.

Marraine, on l’aime comme une fée ; ce qu'elle est.
Ell' vit en Puy-de-Dôme... Allez, marraine, allez...
La marraine descend d' Riom.

« Pose-moi, vilain beur ! (le raciste au taxi).
— Peux pas, dit le chauffeur, regardez par ici :
"Défense de déposer des ordures". »

Pour le pape altéré – Sa Sainteté picole ! –
Six litres de poiré et sept autres bricoles.
Là-bas : six litres, cinq bières, deux rhums.

Six soldats du royaume – il errait, pathétique
Mais chut ! – le corps de l'homme ont troué de leur pique.
Six lances dans l’errant.

Thérèse, on dit Rité, a deux cop’s d’Amérique
Qui font que plaisanter sur son âge. Sadiques !
Salauds, Pete, Al, qui se moquent de l’âge à Rité.

Arsène plonge là, sous le pont Mirabeau.
Puis l’Arsène coule. Ah, l’eau sera son tombeau !
Sous le pont Mirabeau, coule l’Arsène.

Perrette a un ami osant tout, sans moufter.
Il se croit tout permis, ce garçon culotté !
Perrette et son pote olé.

À Èze, en plein Midi, une maman (mais naine)
A tout vu – tout, pardi ! – et toujours la ramène.
Quelle petite mère d’Èze !

Le bédouin eut des vents qu’il expulsa très fort :
Souvenir émouvant, la dune en tremble encor !
Tant pète dans le désert...

Rixe à la colonie... Dans la ruche à côté,
La reine – est-ce asthénie ? – s’en fout. Neutralité !
C’est l’apolitique de l’autre ruche.

« Un joli petit lot, miss Vénus, la donzelle !
— Vénus de gigolo ! J’ la trouve à moitié belle... »
La Vénus demi lot.
Davézieux, début des années 2010
Signature (a)
Signature (i)
Poésie qui précède (a) Texte (précédente, suivante) (a) Poésie qui suit (a)
(Cette poésie porte le numéro 1 sur 4)