Vers le haut de page
Vers le bas de page

POÉSIES DE MON CŒUR (a) POÉSIES DE MON CŒUR (i)
Ce site nécessite 1 200 pixels de largeur minimum pour les écrans en mode portrait.
Aide (a)Conseils (a)Propos (a)

Matin ensoleillé

En ce matin ensoleillé du 11 novembre 1966 [...]
Martine Valmas, Pierres parlantes de nos Boutières, p. 41
*** Matin ensoleillé
Notre ancien collaborateur Rémy Roure est mort mardi matin à Paris, à l'âge de quatre-vingt-un ans. [...] L'inhumation [aura lieu] à Arcens (Ardèche), le vendredi 11 novembre à 10 heures.
Jean-Marc Théolleyre, Le Monde, 10 novembre 1966
« Ce matin ensoleillé... »

Bon, mais
Que faisais-je ce matin ?
Le père Jules brillait,
Malicieux cabotin,
Sur la chaîne des Boutières.
Quand à l'aube il se présente,
C'est une entrée en matière
Qui promet journée plaisante.

« Ce matin ensoleillé... »

Or ça,
Que faisais-je ? Ô mes dix ans !
Quelque bêtise appuyée ?
Lecteur, tu es médisant,
J'étais un garçonnet sage
Et si je fis des sottises,
Ce n'étaient là que passages
Peu courants, qu'on se le dise !

« Ce matin ensoleillé... »

Et quoi ?
Que faisais-je un vendredi ?
Vu que j'étais écolier,
J'allais en classe, pardi !
Car j'avais encore l'âge
Où sans doute l'on fréquente
L'école de son village,
Activité conséquente.

« Ce matin ensoleillé... »

Alors,
Que faisais-je ? Tu ne sais,
Pauvre mémoire endeuillée.
Pauvres moments du passé,
Vous êtes sans consistance.
Pourquoi, la chose m'étonne,
Avoir fait ces quatre stances
Sur un clair matin d'automne ?

« Ce matin ensoleillé... »

Bon, mais
Que faisais-je ce matin ?
La tête sur l'oreiller,
Le souvenir indistinct,
Je songe, et c'est grande offense,
Qu'elles sont bien cachottières,
Les heures de mon enfance
Quelque part dans les Boutières.
Annonay, vendredi 11 novembre 2022
Signature (a)
Signature (i)