Vers le haut de page
Vers le bas de page

POÉSIES DE MON CŒUR (a) POÉSIES DE MON CŒUR (i)
Ce site a été conçu pour être visualisé sur un écran d'ordinateur haute résolution (1 200 pixels de largeur minimum) et en mode paysage pour l'affichage en largeur fixe.
Aide (a)Conseils (a)Propos (a)

L'oiseau

Petit poème, inclus un distique holorime en hommage à Alphonse Allais.
Oiseau,
Toi qui sais tout, toi qui observes
De la nue bleue les grands volcans,
Tu t'enfuis quand Pluton s'énerve
Cent fois : oui, cent ! Levons le camp !

L'oiseau
Sait, veille, sent puis s'envol' quand
S'éveillent cent puissants volcans.
Annonay, mercredi 28 janvier 2015
(et Davézieux, année 2005)
Signature (a)
Signature (i)