Vers le haut de page
Vers le bas de page

POÉSIES DE MON CŒUR (a) POÉSIES DE MON CŒUR (i)
Ce site a été conçu pour être visualisé sur un écran d'ordinateur haute résolution (1 200 pixels de largeur minimum) et en mode paysage pour l'affichage en largeur fixe.
Série (a) Aide (a)Conseils (a)Propos (a)

XIV – L'Intégration

*** Tarot zen d'Osho (a)
*** Tarot zen d'Osho (i)
L'aigle et le cygne ensemble ont des ailes, ils sont
Puissance et solitude, espace et pureté,
Pourtant si chacun semble unique à sa façon,
Ils sont la plénitude en ton âme abritée.

Tu es l'aigle et le cygne. À quoi bon te soustraire
À l'Intégration ? Tu es pour te parfaire
Le mariage insigne entre tous les contraires,
La mystique Union de tes deux hémisphères.

Tu es
Le yin et le yang, la gauche et la droite,
La flamme et le flot souvent à lutter,
Union mystique, alchimie adroite
Qui s'opère en toi pour te transmuter.

Ne cherche pas ailleurs le conflit qu'en toi-même,
Cette opposition que tu nourris sans cesse,
Le pire et le meilleur, « Je me hais » et « Je m'aime »,
Étrange scission, le beau et la bassesse.

Tu es le masculin, tu es le féminin,
Tu es la mort mêlée constamment à la vie,
Le Verbe et le Malin, le baume et le venin,
L'intuition zélée, la logique assouvie.

Oui mais
Le temps est venu pour la fusion
De tes opposés, que le temps nivelle,
L'Intégration, la Création
De Toi : l'arrivée d'une vie nouvelle.
Ce poème fait partie de ceux écrits à partir de dix lames majeures du tarot zen d'Osho. Ces poèmes font l'objet d'un tirage spécial des Cahiers des Poésies de mon cœur ; ce recueil hors-série est illustré par des dessins originaux de NatLo (l'illustration de ce poème est visible en haut de la page). Il est en vente via Lulu ou à l'atelier de NatLo, 7 bis, rue Franki-Kramer à Annonay (07).
Si vous désirez écouter ce poème, vous pouvez utiliser le lecteur ci-dessous. Pour initialiser le lecteur, rechargez simplement la page (touche F5).

L'Intégration

(lu par l'auteur)

Signature (a)
Signature (i)
Poésie qui précède (a) Texte (précédente, suivante) (a) Poésie qui suit (a)
(Cette poésie porte le numéro 8 sur 10)