Vers le haut de page
Vers le bas de page

POÉSIES DE MON CŒUR (a) POÉSIES DE MON CŒUR (i)
Aide (a)

Le Père Lachaise

Mon Dieu, comme un cimetière
Peut être accueillant !
Il pleut sur la ville entière,
Le Soleil brille en
Se cachant. Qu'il lui complaise
De briller jamais :
J'aime le Père Lachaise
Sous la pluie de mai.

Sous la pluie de mai sans doute
Mais sur les pavés
Les rigoles qui s'égouttent
Donnent à rêver...
Même les morts s'en étonnent :
Ô curieux temps !
On se croirait en automne
Bien plus qu'au printemps.

Puis les morts, à Dieu ne plaise,
Ont l'éternité.
Ici, au Père Lachaise,
Qu'importe l'été,
Qu'importe le temps qui passe
Au gré des saisons
Quand le caveau gris tient place
D'ultime maison.

Alors ? « Être ou ne pas être »,
Pluie du mois de mai ?
Si je l'ignorais peut-être,
Je sais désormais :
Nous ne sommes que poussière,
Demain vacillants...
Mon Dieu, comme un cimetière
Peut être accueillant !

Paris, cimetière du Père Lachaise, toutes vannes du ciel ouvertes (en grand), dimanche 22 mai 2016
Cimetière d'Annonay, samedi 22 mai 2021
Signature (a)
Signature (i)