Vers le haut de page
Vers le bas de page

POÉSIES DE MON CŒUR (a) POÉSIES DE MON CŒUR (i)
Aide (a)

Le canal de Saint-Denis

I

Où flotte à rebours l'apparence
De ce stade qu'on dit de France
(C'est son reflet, pas de déni) ?
Dans le canal de Saint-Denis !

II

D'ailleurs bien menteur qui le nie :
Les bâtiments que l'on admire
Ont tous tête en bas, qui se mirent
Dans le canal de Saint-Denis.

Vois ce pont qui a le tournis...
Mais c'est pour que passent les barges
Qui rejoignent la Seine au large
Par le canal de Saint-Denis.

Pour les pigeons c'est pain béni :
Nuls passants ne les inquiètent,
Qui jonchent les rives de miettes,
Du canal gris de Saint-Denis.

Gris peut-être mais pas uni !
Elles se font inesthétiques
Sous les cartons, les sacs plastiques,
Tes eaux, canal de Saint-Denis.

Avançons en catimini...
Il dort sur un banc. Sur la berge,
Un banc parfois se fait auberge :
Canal-hôtel de Saint-Denis ?

III

Les canaux ont cette manie
De se mêler, c'est la recette.
Voici l'Ourcq, voici La Villette :
Adieu, canal de Saint-Denis !

Là mon escapade finit
Près du canal de Saint-Denis.
« Bonjour, banlieue orientale !
— Bienvenue dans la capitale ! »

Saint-Denis & Paris, le long du canal de Saint-Denis, mardi 17 mai 2016
Annonay, le long de l'ancien canal des papeteries Canson sur la Deûme,
lundi 17 mai 2021
Signature (a)
Signature (i)