Vers le haut de page
Vers le bas de page

POÉSIES DE MON CŒUR (a) POÉSIES DE MON CŒUR (i)
Ce site a été conçu pour être visualisé sur un écran d'ordinateur haute résolution (1 200 pixels de largeur minimum) et en mode paysage pour l'affichage en largeur fixe.
Série (a) Aide (a)Conseils (a)Propos (a)

Le canal de Saint-Denis

I

Où flotte à rebours l'apparence
De ce stade qu'on dit de France
(C'est son reflet, pas de déni) ?
Dans le canal de Saint-Denis !

II

D'ailleurs bien menteur qui le nie :
Les bâtiments que l'on admire
Ont tous tête en bas, qui se mirent
Dans le canal de Saint-Denis.

Vois ce pont qui a le tournis...
Mais c'est pour que passent les barges
Qui rejoignent la Seine au large
Par le canal de Saint-Denis.

Pour les pigeons c'est pain béni :
Nuls passants ne les inquiètent,
Qui jonchent les rives de miettes,
Du canal gris de Saint-Denis.

Gris peut-être mais pas uni !
Elles se font inesthétiques
Sous les cartons, les sacs plastiques,
Tes eaux, canal de Saint-Denis.

Avançons en catimini...
Il dort sur un banc. Sur la berge,
Un banc parfois se fait auberge :
Canal-hôtel de Saint-Denis ?

III

Les canaux ont cette manie
De se mêler, c'est la recette.
Voici l'Ourcq, voici La Villette :
Adieu, canal de Saint-Denis !

Là mon escapade finit
Près du canal de Saint-Denis.
« Bonjour, banlieue orientale !
— Bienvenue dans la capitale ! »

Saint-Denis & Paris, le long du canal de Saint-Denis, mardi 17 mai 2016
Annonay, le long de l'ancien canal des papeteries Canson sur la Deûme,
lundi 17 mai 2021
Signature (a)
Signature (i)
Poésie qui précède (a) Texte (précédente, suivante) (a) Poésie qui suit (a)
(Cette poésie porte le numéro 2 sur 10)