Vers le haut de page
Vers le bas de page

POÉSIES DE MON CŒUR (a) POÉSIES DE MON CŒUR (i)
Ce site a été conçu pour être visualisé sur un écran d'ordinateur haute résolution (1 200 pixels de largeur minimum) et en mode paysage pour l'affichage en largeur fixe.
Série (a) Aide (a)

Haïku & senryû (série VIII)

176

Étranger, vois-tu,
Si je vais dans ton pays,
C'est moi l'étranger.

177

La feuille en tombant
Expire et son dernier souffle,
C'est le vent d'automne.

178

Gouttière à mon chat :
Patte cassée ! Mon chat ? Juste
Un chat de gouttière.

179

Fait-il, le hibou,
La tournée des grands-ducs ? Bah,
Lui, rien ne l'effraie.

180

Un chat, même laid,
Aime la chair du chabot
– Puis c'est pas péché.

181

Cloches du muguet
Que le vent de mai agite,
Muettes pourtant.

182

Petit déjeuner
Sur mon balcon : café-crème
Et croissant de Lune.

183

« Garnements, les miettes
De vos goûters dans la cour :
Merci ! » (les moineaux).

184

Pèire Godolin,
Tu, noirigat de Tolosa...
Salut, vieux poète !

185

J'ai vu l'autre nuit
– OVNI soit qui mal y pense –
Un disque brillant...

186

L'accordéoniste
Jouait un air entraînant
(Sur toutes les notes).

187

Bolide ! Soudain
La campagne dans la nuit
Tout illuminée !

188

Et sur ma photo
La trapéziste en plein vol
Figée à jamais.

189

Dimanche midi,
P'tit bonheur – chic, c'est dimanche ! –,
Un chou chantilly.

190

Pleins et déliés
Des lettres à l'encre bleue,
Vieux cahier d'antan.

191

Décembre, soir noir,
Longue, longue nuit grisâtre,
Petit matin blanc.

192

C'est le roi dès qu'on
Discute : il croit tout savoir,
Ce gros vaniteux !

193

Mon parapluie goûte
Après l'orage estival
La joie de sécher.

194

Gloire à nos chasseurs
Qui tuent chevreuils sanguinaires
Et lapins féroces !

195

« On écrit "maïs" ! »,
Dit le maître qui sait mettre
Les points sur les i.

196

Rex, moi et Louise :
Je suis rentré l'autre soir
Entre chien et Lou.

197

Ténor : le ruisseau,
Tonalité : d’eau majeur,
Maestro : l’orage.

198

Minet, quand tu rêves,
J'ai comme l'impression
Qu'alors tu souris.

199

Vénus callipyge,
Parfum : « Senteur de lilas »
De « Jack Zéparrdin ».

200

Porte-moi bonheur
Les douze mois de l'année.
(Trèfle-à-quatre : douze.)
Signature (a)
Signature (i)
Poésie qui précède (a) Texte (précédente, suivante) (a) Poésie qui suit (a)
(Cette poésie porte le numéro 8 sur 26)