Vers le haut de page
Vers le bas de page

POÉSIES DE MON CŒUR (a) POÉSIES DE MON CŒUR (i)
Ce site a été conçu pour être visualisé sur un écran d'ordinateur haute résolution (1 200 pixels de largeur minimum) et en mode paysage pour l'affichage en largeur fixe.
Série (a) Aide (a)

Haïku & senryû (série XVII)

401

Do... ! ré... ! sur ta flûte ;
Joue, ma fille... Ah, tu es bien
Ma fille à do-ré !

402

Dans la rue trempée,
Quatre cartables à pattes
S'en vont vers l'école.

403

Sur son socle en pierre,
Là, croît la mousse et, ma foi,
Elle fait avec.

404

« Vois, la Voie lactée ! »
Lui dis-je, couchés dans l'herbe
Étoilée de fleurs.

405

Deux petits sabots
De bois sur une étagère,
Joints par un ruban...

406

Ciel gris, ciel tout gris,
Après-midi de novembre,
Exquise tristesse...

407

Trois fillettes sont
Arrivées au paradis
Pendant la récré.

408

Mars, ces taches blanches :
Flocons ou fleurs en boutons ?
Hiver ou printemps ?

409

« Habit de lumière »
Pour les tueurs de taureaux ?
Vite, un court-circuit !

410

À l'hôpital pour
Une appendicectomie :
Eh bin, mon côlon !

411

Elle sanglotait
Pour sa poupée « très malade »
Et me v'là toubib...

412

« Deux cents pages blanches :
Quel livre ! Étrange, non ? — Non.
Rends-moi mon carnet. »

413

La chanson du coq,
C'est un peu le cri du jour
Dès qu'il vient de naître.

414

On n'a jamais vu
Un poisson mourir de soif
– Surtout pas un bar.

415

Sa main dans la mienne
M'a dit : « Je connais l'amour
Sur le bout des doigts. »

416

Plaine rapiécée
De carrés jaunes et verts
Sous le Soleil d'août.

417

Marché de Noël,
Guirlandes et papillotes,
Odeur du vin chaud.

418

Moi : « Carré de rois ! »
Mon jardinier – quel bluffeur !
« Carré de salades ! »

419

Surpris enlacés
Sur la sente qui serpente,
Ils se défont... Sss... !

420

La mélancolie
De la plage aux mois d'automne,
Quoi peut l'égaler ?

421

Lu sur un portail :
Chien méchant et perspicace.
Jamais, brave et con ?

422

L'odeur des sapins
Des montagnes de l'Ardèche
Et j' redeviens môme...

423

Lézard : l'habit vert
De l'académicien.
Mais en plus rapide !

424

Un chat si câlin
Que c'est lui, quand je passai,
Qui m'a caressé...

425

Nuage-saumon
Dans l'océan des nuages
Lorsque point le jour.
Signature (a)
Signature (i)
Poésie qui précède (a) Texte (précédente, suivante) (a) Poésie qui suit (a)
(Cette poésie porte le numéro 17 sur 26)