Vers le haut de page
Vers le bas de page

POÉSIES DE MON CŒUR (a) POÉSIES DE MON CŒUR (i)
Ce site a été conçu pour être visualisé sur un écran d'ordinateur haute résolution (1 200 pixels de largeur minimum) et en mode paysage pour l'affichage en largeur fixe.
Aide (a)Conseils (a)Propos (a)

Ez le Sage

« Eh, le sage ! (C'est ainsi
Qu'on s'adresse à Ez le Sage),
Eh, le sage que voici,
Aux mystérieux messages,

Eh, le sage à l'air ravi... ! »
Lors il s'arrête, Ez le Sage.
Bon, j'aimerais son avis
Sur la vie. « Apprentissage !

— Eh, le sage ! Et quoi ? La vie,
C'est apprendre à tous les âges,
L'esprit jamais assouvi ?
C'est faire bien de l'usage !

Eh, le sage ! Mon souci,
Vois-tu, c'est la Nécrophage.
Dis, quelles péripéties
Au-delà du sarcophage ?

Eh, le sage ! (Il est servi,
Le vénérable Ez le Sage !),
Raconte : est-ce la survie
Qui nous guette au finissage ?

Eh, le sage ! As-tu suivi ?
Survit-on au fossoyage ? »
Bon, sa réponse est obvie,
Au marabout : « Bon voyage !

— Eh, le sage ! (C'est ici
Qu'il m'interloque, Ez le Sage),
Eh, le sage, Dieu merci,
La mort n'est donc qu'un passage ?

Eh, le sage ! Vis-à-vis,
Visage contre visage
Avec la mort qui ravit,
Que feras-tu ? Quel présage ?

Eh, le sage à l'air ravi... ! »
Lors il sourit, Ez le Sage...
Bon... Mais quel est son avis
Face à la mort ? « Chut ! — Ah, ça, j'... »

Ez le Sage, facétie,
Ou malice, ou badinage,
M'a dit : « Chut ! » puis s'est assis,
La tête dans les nuages.
Annonay, jeudi 16 mai 2019
Signature (a)
Signature (i)