Vers le haut de page
Vers le bas de page

POÉSIES DE MON CŒUR (a) POÉSIES DE MON CŒUR (i)
Ce site a été conçu pour être visualisé sur un écran d'ordinateur haute résolution (1 200 pixels de largeur minimum) et en mode paysage pour l'affichage en largeur fixe.
Aide (a)Conseils (a)Propos (a)

À Nico

*** À Nico (2)
Maître Bel Nano – aïe, ça, c'est du sérieux,
Il me l'a confié – est amoureux d'Anna,
Oui, d'Anna de Noaille' et ce feu furieux
Le fit versifier, qui fort loin l'entraîna.

Le fit versifier nuit et jour (où était-ce ?
C'était dans les cafés, les trains, les supérettes)
Pour tant glorifier madame la comtesse
Que ce qu'il en a fait vaut bien qu'on s'y arrête.

Pour l'éloge est-il prêt, du sieur Boris Vian ?
Certes non, nul indice en fait foi. Cœur fervent,
À Saint-Germain-des-Prés, il préfère Évian
Que fréquenta jadis Anna de Brancovan.

Demain dernier délai, qu'on lui dise de faire
L'éloge de Sapho, fameuse poétesse,
Celui de Du Bellay, que les Muses préfèrent :
« Qu'importe si j'ai faux, j'aime mieux la comtesse

Et dès demain, monsieur, vous lirez les quatrains
Que je vais de ce pas composer pour Anna.
Poète astucieux sait faire avec entrain
L'éloge après trépas de sa bella donna ! »

Que n'écrirait-il pas pour louer la donzelle ?
Il prend tous les défis. Puis qu'un parano aille
Lui dire : « Quels appas trouvez-vous donc chez elle ? »
Il rétorque : « Il suffit ! C'est Anna de Noailles ! »

Bon, l'inspiration le prévient rarement,
Le poète pressé de rimer, l'esprit las,
Mais cette impression au bord du lac Léman :
Érato qui passait inspirer Nicolas.

L'homme est fameux poète ; elles le visitèrent,
Les stances que bientôt il fit avec prestesse
Pour Anna. C'est chouette : aimons, voie salutaire,
Appassionato madame la comtesse !

J'ai eu l'insigne honneur, Lion passionné
Tout comme l'est Nico par Anna, vrai dévot,
D'avoir de la teneur des vers mentionnés
La primeur et franco, je m'écriais : « Bravo ! »

Et merci, ô combien, Muses inspiratrices
Au vrai d'avoir tout fait pour que Bel Nano aille,
Lecteurs, mener à bien – pour vous aussi, lectrices,
Cet hommage parfait à Anna de Noailles.
Pour la présentation du livre « Anna-chronismes »,
Saint-Didier-de-Formans, dimanche 22 mai 2022
Note de l'auteur : s'il y a un point commun entre Nico et moi, c'est bien notre passion pour Anna de Noailles. Le visiteur trouvera sur ce site le poème que j'ai écrit en 2014 sur la dame (À Anna de Noailles, poétesse (1876-1933)). Nico, lui, a fait un recueil entier dédié à la comtesse : « Anna-chronismes » et j'ai eu l'honneur de pouvoir apprécier les poèmes qu'il contient avant sa parution. Dimanche 22 mai 2022, Nico avait convié nombre d'amis à assister à la présentation, ma foi fort bien et fort élégamment arrosée (je ne parle pas de l'orage qui menaçait, il est passé outre), du livre en question. Ayant eu quelque succès avec mon premier poème (voir À Nico), j'ai récidivé et avec l'accord du maître de céans, j'ai déclamé ce dimanche 22 mai mon « À Nico », version n°2 – celui-là même que vous pouvez lire ici.
Signature (a)
Signature (i)