Vers le haut de page
Vers le bas de page

POÉSIES DE MON CŒUR
Les cahiers des
P O É S I E S   D E   M O N   C Œ U R


C'est ce qu'on dit au village



Fable écologique.


La libellule dorée,
C'est ce qu'on dit au village,
Parlotes et commérages,
Plane dessus l'onde où nage
La grenouille des marais.

Le batracien sacripant,
C'est ce qu'on dit au village,
Clapotis et commérages,
Mange l'insecte volage
Sous l'œil tout rond du serpent.

La couleuvre fuselée,
C'est ce qu'on dit au village,
Papotis et commérages,
Se régale sans ambages
De l'amphibien potelé.

Le goupil au manteau roux,
C'est ce qu'on dit au village,
Chuchotis et commérages,
Emporte sans barguignage
Le reptile dans son trou.

Le loup au sombre regard,
C'est ce qu'on dit au village,
Médisance et commérages,
Qui rôde dans les parages,
Happe le rusé renard.

Le chasseur aux nerfs d'acier,
C'est ce qu'on dit au village,
Patatis et commérages,
En tenue de camouflage
Abat le fier carnassier.

Il est arrivé malheur,
C'est ce qu'on dit au village,
Murmures et commérages,
Dans les marais, de passage,
A disparu le chasseur.

Les restes de l'homme en vert,
C'est ce qu'on dit au village,
Causeries et commérages,
Dorment dans le marécage
Et font le régal des vers

Et nourrissent les hauts joncs,
C'est ce qu'on dit au village,
Moqueries et commérages,
Les hauts joncs et les herbages
Où la libellule pond,

La libellule dorée,
C'est ce qu'on dit au village,
Parlotes et commérages,
Qui plane sur l'onde où nage
La grenouille des marais.

Moralité

Notre chasseur en partant,
C'est ce qu'on dit au village,
Quolibets et commérages,
Est passé au recyclage.
C'est bien, c'est dans l'air du temps.


Davézieux, lundi 22 avril 2013


Si vous désirez écouter ce poème, vous pouvez utiliser le lecteur ci-dessous. Pour initialiser le lecteur, rechargez simplement la page (touche F5).

C'est ce qu'on dit au village
(lu par l'auteur)