Vers le haut de page
Vers le bas de page
(Le bouton ci-dessus permet d'accéder au menu complet de navigation du site)


POÉSIES DE MON CŒUR

Les haïku et les senryû du vol. 5 (1 - 2 - 3)


Note du 7 janvier 2019

Les vol. 5 des Cahiers des poésies de mon cœur est un cas à part depuis l'auto-publication du vol. 1 en juin 2014. Il s'agit du premier recueil infidèle, si j'ose dire, à la poésie française, celle que je nomme la poésie classique contemporaine. Il s'agit en effet, comme son titre l'indique, d'une série de haïku et de senryû (650 au total), les désormais fameux « poèmes courts japonais ».

J'ai commencé l'écriture des haïku courant décembre 2016 mais j'ai réellement décidé d'en faire un recueil en janvier 2017 (d'où la date qui figure sur la couverture du vol. 5). Les haïku ont été mis en ligne sur le site des Poésies par séries de 25 (soit 26 séries). L'écriture de l'ensemble des poèmes a pris quelque temps puisque le dernier haïku date du printemps 2018 ; toutefois, les dernières séries publiées l'ont été en décembre 2018. De plus, plusieurs haïku primitivement publiés ont été remplacés et d'autres ont été repris pour être améliorés (en tout cas, c'était le but).

Vol. 5 Il me faut à présent mettre le bouquin en forme : mise en page, vérification systématique de la présentation, traque des erreurs (orthographe, grammaire et j'en passe) et, bien entendu, couverture.

À ce sujet, voici ci-contre trois projets de couverture. Les écueils à éviter quand on s'attaque à la réalisation de la première de couverture d'un livre sont multiples. Bon, je ne suis pas graphiste (c'est un métier) mais, d'une, la lisibilité du titre et des infos qu'on porte sur la couverture doit être optimale, de deux, l'image que l'on choisit doit être attractive et en rapport – a minima, pas en désaccord – avec le contenu.

Comme j'ai suivi, avec bonheur j'espère, les judicieux conseils que dispense P. Costa dans son « Petit manuel pour écrire des haïku », les miens sont variés et tentent de recouper tous les domaines du genre... C'est pour cela que deux des couvertures en projet ici me paraissent un peu trop « typées ». La première fait allusion à la nature avec sa fleur, mais ce n'est pas le seul champ d'action du haïku. La troisième, avec son coucher de soleil, insiste (peut-être un peu trop) sur ce même aspect. De plus, les arbres rendent peu aisée la lecture du titre. La deuxième, par contre, outre qu'elle est claire, me semble illustrer davantage le côté « percutant » du genre, senryû compris bien sûr, avec l'image du Soleil superposée à la trainée d'avion à gauche, deux éléments qui dynamisent tout particulièrement l'ensemble !

Pour le moment, ce ne sont que trois projets. Mais décidément j'aime bien la couverture numéro 2...

Le recueil devrait être dispo en avril ou mai 2019.

Note du 6 mars 2019

J'ai reçu récemment le premier exemplaire papier du vol. 5. Bien entendu, il s'agit d'un prototype, en quelque sorte.

L'essentiel du travail va consister à tout revoir et à annoter les pages fautives. Il peut s'agir de corrections sur le fond ; essentiellement ici quelques poèmes courts à remplacer parce que jugés insuffisants pour cet ultime contrôle. J'en ai relevé trois (l'un d'entre eux fait « double Vol. 5emploi » avec un autre du recueil, c'est-à-dire qu'il traite du même thème dans des termes très proches), plus un quatrième que je vais garder (peut-être) mais dont je voudrais modifier le dernier vers. Lors de ces modifications, il ne faut pas oublier non plus de changer les poèmes dans les fichiers .html du site.

Puis il faut vérifier attentivement la forme du texte : la couverture est trop sombre (l'éclaircir, bien sûr), tel passage n'est pas assez lisible (essayer en gras), ne pas oublier de compléter la date de parution ainsi que celle qui figure sur la dernière page, passer le prix en blanc sur la quatrième de couverture – en noir, il est finalement moins visible, etc.

Enfin, il convient de tout relire avec beaucoup d'attention pour traquer les erreurs qui pourraient rester dans le texte (fautes d'orthographe ou de grammaire). Personne n'est parfait mais une relecture minutieuse est la meilleure (sinon la seule) chose à faire pour éviter de laisser traîner des fautes !

En tout état de cause, le vol. 5 aurait pu tenir les délais que je m'étais fixés mais je vais quand même probablement reporter d'un ou deux mois la « parution » des haïku & senryû, histoire de ne rien laisser passer. Après tout, le vol. 4 est paru il y a peu de temps (à l'automne 2018).

Note du 10 août 2019

Vol. 5 Après lecture et relecture attentive du premier exemplaire du vol. 5 des Cahiers, plusieurs modifications ont été apportées au recueil.

Quelques haïku ont été repris, d'autres, qui ont finalement disparus pour être remplacés par des pièces jugées meilleures, resteront à jamais ignorés des lecteurs... J'ai également revu la couverture ; elle est dorénavant légèrement plus claire – disons moins contrastée. De plus, comme cela a été fait pour les quatre recueils précédents, le petit dernier ne sera plus signé « Le Lion » mais « Lionel R. ». Le fichier ainsi modifié a ensuite été mis à jour chez lulu et un nouvel exemplaire commandé pour contrôle.

Ce second examen n'a pas, c'est logique, donné lieu à autant de corrections que le premier du nom, mais quand même... J'ai remplacé le haïku en citation sur la page 3 par un extrait d'un autre haïku qui semble avoir été écrit exprès : Bouquets éphémères... La police des « Notes de lecture » des pages 6 et 7 était trop fine et donc trop peu lisible et la passer en gras semblait convenir à l'écran mais, hélas, l'exemplaire papier a montré que non... J'ai donc opté pour de l'Euphémia (casse de 9 points). À part ça, une dizaine de pièces ont été revues, une faute débusquée, un mot à géométrie variable normalisé (si j'ose dire), la ponctuation reprise à deux ou trois endroits et un haïku a même été remplacé, victime improbable de la rigueur de l'auteur à ce stade de la révision, improbable mais réelle, et l'ultime je suppose... Comme de coutume, les corrections ainsi faites ont été reportées sans délai dans les fichiers du site.

J'ai appris à deviner quand la recherche (illusoire) de la perfection montre le bout de son nez ; autrement dit, on pourrait toujours trouver à reprendre quelque chose dans un recueil et du coup, rien ne serait jamais publié !

Le vol. 5 des Cahiers des poésies de mon cœur sera disponible fin août chez lulu.com et si tout se passe comme prévu, j'en apporterai des exemplaires pour les premières Rencontres poétiques de la saison 2019-2020 aux 3 Rivières, place des Terreaux à Lyon mardi 10 septembre.

Addendum du 21 août : finalement, j'ai repris plusieurs haïku ou senryû, de ceux (mais pas tous) avec des ruptures de rythme, c'est-à-dire avec des rejets ou des contre-rejets si je peux employer ce terme de la poésie française classique pour des poèmes courts japonais. Ce sont ainsi entre 10 et 20% des poèmes qui ont été revus. Ce fut comme une espèce de crise d'inspiration soudaine et, je le crois, bienvenue car ces pièces ont ainsi trouvé plus d'équilibre dans leur composition. Par contre, d'autres, avec les mêmes caractéristiques, sont restées en l'état – pour diverses raisons. Enfin, cinq poèmes (six en tout depuis le 10 août) ont été remplacés. Pour autant, je n'oublie pas mes propres mots du 10 août dernier (voir ci-dessus) sur « la recherche (illusoire) de la perfection ». Tout est bien maintenant. C'est assez. Reste à régler les derniers détails pour l'auto-publication du vol. 5 des Cahiers des Poésies de mon cœur chez lulu.com afin qu'il soit disponible d'ici fin août.