Vers le haut de page
Vers le bas de page

POÉSIES DE MON CŒUR
Les cahiers des
P O É S I E S   D E   M O N   C Œ U R


Variations sur un thème de bac (à vaisselle)



Thème

Dans le bac à vaisselle où j'ai accumulé
Les plats et les couverts, ni couteaux ni fourchettes.

Variations

(en dos majeur)

Ah, le dos de Marcelle (élue, car elle l'est,
De mon cœur), ce dos fier, ce dos vaillant, mazette !

(en ados mineurs)

Ado, la jouvencelle à te dépuceler
S'emploie depuis hier. Saleté de braguette !

(en raie mineure)

La raie que je décèle à ton postère – olé ! –,
Ce sillon dans ta chair, où est-ce qu'il s'arrête ?

(en rets majeurs)

Ces longs rets où chancelle un lion, un rat les
Ronge. A-t-il lu en vers la fable qu'on a faite ?

(en mie mineure)

La mie dans la ficelle ou dans le pain au lait,
La mie, à quoi ça sert (aussi dans la baguette) ?

(en sole meunière mineure)

La sole qui excelle à se dissimuler
Sur fond de sable clair est une habile bête.

(en sol majeur)

Le sol sous la nacelle à mon ballon collée
S'éloigne. Adieu prés verts, adieu jolies fleurettes !

(en lacs (*) majeurs)

Les lacs (*) faits de ficelle et de nœuds emmêlés
Sont un piège pervers pour la pauvre alouette.

(en scie majeure)

La scie universelle existe-t-elle et les
Menuisiers, grands experts, l'ont-ils dans leur mallette ?

Thème (reprise)

Dans le bac à vaisselle, ô joie inégalée,
Plus de plats, de couverts, plus rien... La place est nette.

Coda

Dans le bac avec celle à mes yeux dévoilée,
J'étais nu comme un ver : la belle a vu la bête.

Coda (variante)

Dans le bac qu'avait celle à mon cœur révélée :
Option littéraire. Un plus pour un poète !


Annonay, dimanche 14 juin 2015


(*) Lire : (la). L'auteur précise que ces lacs-là n'ont rien à voir avec la famille à laquelle appartient le lac de M. de Lamartine. Il s'agit de nœuds coulants pour attraper les oiseaux.