Vers le haut de page
Vers le bas de page

POÉSIES DE MON CŒUR (a) POÉSIES DE MON CŒUR (i)

Sept plantes symboliques

La vie, s'il faut qu'on vive en état de santé,
Exige, aimable envie, sept plantes bienfaisantes,
Sept plantes que cultive, en son jardin plantées,
L'homme heureux d'être en vie quand la vie est plaisante.

Le plaisir que l'on prend, qu'il est bon de saisir,
À vivre chaque instant est un ami sagace.
Pour vivre heureux apprends à trouver du plaisir
Aux actes importants comme aux gestes fugaces.

Le rire est thérapie, remède et médecin.
La formule, ma foi, peut prêter à sourire,
Qui s'en moque, tant pis ; rire est réflexe sain :
Chaque jour maintes fois, heureux qui aime à rire.

La passion enivre – et l'exaltation,
Elle est le sauf-conduit pour la grande aventure,
Heureux qui veut la suivre. Exquises passions
Qui font naître aujourd'hui nos extases futures !

Folies que l'on commet chassent mélancolie,
Ces coups de cœur déments, ces choses interdites
Que l'on ne fit jamais... Heureux qui fait folies
Et chagrine un moment la raison contredite !

Envies qu'on a – le mot sonne comme être « en vie »
Et faire des projets, qu'importe s'ils avortent,
Pour être heureux, primo, accueille tes envies
Puis fais, sans transiger. Ce qu'adviendra, qu'importe !

L'état de conscience aide à vivre en donnant
À goûter chaque instant ; que vaut l'impatience ?
Et toujours l'alliance : « Ici et maintenant »
Rend heureux qui vit en état de conscience.

Le partage au-delà du bonheur, messager
Des six plantes de vie, comme ultime avantage
Réjouit celui-là qui aime à partager.
Bienheureux, que ravit chaque jour le partage !

La vie, s'il faut qu'on vive en état de santé,
Exige, aimable envie, sept plantes bienfaisantes,
Sept plantes que cultive, en son jardin plantées,
L'homme heureux d'être en vie quand la vie est plaisante.
Annonay, mardi 29 septembre 2020
Signature (a)
Signature (i)