Vers le haut de page
Vers le bas de page

POÉSIES DE MON CŒUR
Les cahiers des
P O É S I E S   D E   M O N   C Œ U R


Rencontres



À Paris on fait des rencontres :
On y voit tant de monde très
Pressé... Ah ! Qui se presse contre
Moi ? Oh, pardon... J'ai rencontré
Un couple, lui : presque deux mètres,
Elle : un bébé dans son ventre et
Tout rayonnants du bonheur d'être
Bientôt parents. J'ai rencontré
Un nourrisson dans sa poussette
Buvant son biberon d'un trait
Et sa mère, une pipelette :
« Bla-bla-bla-bla... » J'ai rencontré
Le pilote, dessus la Seine,
D'un planeur de papier bistre et
À son papa : « Dis, tu ramènes
Mon avion ? » J'ai rencontré
Un adolescent, mine blême,
Elle a écrit sur sa lettre : « Et
Bien voilà... Adieu ! Je ne t'aime
Plus, je m'en vais. » J'ai rencontré
Un mari au bras de sa femme,
Heureux ? Malheureux ? Peut-être. Et
Dans tous les cas, monsieur, madame
Sont mariés. J'ai rencontré
Un gars frisant la soixantaine,
J'ai cru que c'était mon portrait,
Mon image ! En voyant la mienne,
Qu'a-t-il pensé ? J'ai rencontré
Un vieillard place de l'École,
Qui se rendait, l'air pénétré,
Quai de Conti. Sur ma parole,
Quel suffisant ! J'ai rencontré
Un attroupement de gens sombres
Qui s'avançaient à pas feutrés ;
Quand la Mort fait d'un homme une ombre,
Priez pour lui. J'ai rencontré
À Paris tant de monde en sorte
Que je n'ai pu tout faire entrer
Dans mon poème mais qu'importe :
Un poème aussi doit cesser.
Parisiens, Parisiennes,
Merci pour ces moments passés :
Quand la vie est magicienne...
Ce fut bon de vous rencontrer !


Paris, Pont-Neuf, vendredi 20 mai 2016