Vers le haut de page
Vers le bas de page

POÉSIES DE MON CŒUR
Les cahiers des
P O É S I E S   D E   M O N   C Œ U R


Quatre-vingt-dix pour cent



Quatre-vingt-dix pour cent des cons sur la planète
Ont visage innocent, ils ont la mine honnête,
Ils n'ont pas l'air ceci, ils n'ont pas l'air cela,
« Le gros con que voici ! — La conne que voilà ! »
Sont propos vite dits tant il est difficile
De voir en le croisant le con potentiel :
Il est des cons plaisants, des superficiels,
Quelques cons érudits et quelques imbéciles,
Des grands, des beaux, des laids, des tout neufs, des rassis,
Des cons comme un balai, comme la Lune aussi,
Quatre-vingt-dix pour cent des cons sur la planète
Ont visage innocent, ils ont la mine honnête.

Il me faut l'avouer, les dix pour cent qui restent
Sont des cons surdoués ; leurs moindres faits et gestes
Les trahissent bientôt : c'est un trait déplacé,
Un mot de trop sitôt qu'ils sont embarrassés,
Un regard coléreux pour qui les importune,
Leur tête de connard se repère au balcon,
Toi qui, heureux veinard, aime à trouver les cons,
Commence donc par eux si tu cherches fortune...
Pour être moins fréquents, ces glorieux tocards
Sont aisés à voir quand on les rencontre car
Il me faut l'avouer, les dix pour cent qui restent
Sont des cons surdoués, témoins leurs faits et gestes.

Si tous les cons demain avaient l'ambition
De se donner la main sans compromission,
Les cons du monde entier sans oublier quiconque,
Les actifs, les rentiers, les chômeurs, les quelconques
(Et pourrions-nous jurer, c'est triste au demeurant,
Vous, lecteurs et, ma foi, moi le pauvre poète
Qui suis benêt parfois tout autant que vous l'êtes,
De jamais demeurer à l'écart de leurs rangs ?),
Quel spectacle exaltant, quelle chaîne, merci !
Rien de plus épatant que cette chaîne-ci
Si tous les cons demain avaient l'ambition
De se donner la main sans compromission.

Puisqu'on est, paraît-il, toujours le con des gens
Pour être trop subtil ou trop intelligent,
Pour être trop niais, comme dit miss Fadaises
Bien sûr prompte à nier qu'elle-même est niaise,
Puisqu'il est, Lionel, le con de son voisin
Et même, si j'osais, le con de sa voisine,
Sachons bien nous poser parmi les cons ; j'incline,
Con occasionnel dès qu'on en a besoin,
À rester écarté des cent pour cent que forment
Les vrais cons escortés des connes multiformes
Quand il me faut, hélas, être le con des gens
Pour être trop sagace ou trop intelligent.


Annonay, au milieu de la foule avenue de l'Europe,
vendredi 13 juillet 2018