Vers le haut de page
Vers le bas de page

POÉSIES DE MON CŒUR (a) POÉSIES DE MON CŒUR (i)
Aide (a)

Maboulite sonomêleuse 2

J'avais, en juillet 2017, fait état d'une maladie rare dont je suis atteint épisodiquement : la maboulite sonomêleuse (1). Victime d'une crise aiguë alors que je me promenais dans la vallée de la Cance, j'écrivais à ce sujet : « (L'expression "Vallée de la Cance") vient de déclencher une crise de maboulite sonomêleuse... Il faut vous dire que je suis atteint de cette maladie comme Alphonse Allais l'était de maboulite holorimeuse : qu'une expression me plaise et je découpe la malheureuse pour mieux en mélanger les sons et créer ainsi de courts mais charmants tableaux, au demeurant assez improbables. ».

On ne guérit pas de la maboulite sonomêleuse... Après avoir vaillamment résisté à plusieurs attaques de la terrible maboulite – et je passerai ici sur les tourments que j'ai endurés –, voici que, rédigeant un haïku avec l'expression « Salut les copains », je suis repris de l'envie irrésistible de triturer la pauvrette pour en mêler à nouveau les sons. Qu’Érato et Calliope aient pitié du malheureux poète qu’une force supérieure oblige à martyriser d’innocents vocables qui n’en demandaient pas tant ! (2)

Je laisse mes lecteurs – et bien entendu mes ravissantes lectrices – seul(e)s juges de l'état de gravité de la chose.
Thème

Maboulite sonomêleuse 2 (a)
Maboulite sonomêleuse 2 (i)

Variations

Ces jeunes gens qui aiment les caresses
Câlins, les puceaux...

Des rongeurs bien nourris
Cossus, les lapins.

Quels méchants, ces indigènes tatoués qui nous ont attaqués
Salauds, les culs peints !

De l'odeur du poisson
Ça pue, les colins.

L'appel du peintre à son assistant
Lucas, les pinceaux !

L'appel du jardinier à son assistant
Soka, les lupins !

Institutions de notre temps
L'impôt, la Sécu...

Où il est montré que mettre la main est parfois un sacrifice
La pince au cul laid

Qu'eut fait Paulin, prof, à l'élève tricheur ?
Paulin l'eut sacqué.

J'ai lu des signes sur un os gravé au muséum de Pékin
Lu l'os à Pékin.

Pour bricoler
Colle et pince alu.

Hommage à un confrère de l’Antiquité (3)
L'est pas sot, Lucain !

Sur la photo des maires du canton (tous grippés)
Cinq élus pâlots.

Agathe, Aline, Annie, Amandine, Armande : toutes avaient un pull
Les pull(s) aux cinq « A ».

Le statut des statues de marbre blanc
Les saint(s) au cul pâle.

Et celui des arbres qui pourrissent par la racine
Les pin(s) au cul sale.
Annonay, mercredi 24 novembre 2021
(1) Le poème Maboulite sonomêleuse, premier du nom, figure dans le volume 4 des Cahiers des Poésies de mon cœur.

(2) Au demeurant, qu’est-ce, l’art du contrepet, sinon que de la maboulite sonomêleuse à quoi on a ajouté une bonne dose de grivoiserie ? Bien sûr, les contrepèteries ne plaisent pas à tout le monde mais force est de constater qu’elles possèdent l’indéniable talent de faire rire (ou sourire) et qu’elles en exigent non moins (de talent) tant pour les trouver que parfois pour les déchiffrer.

(3) Lucain (en latin Marcus Annaeus Lucanus), né le 3 novembre 39 à Cordoue, en Hispanie ultérieure, et mort le 30 avril 65, est un poète latin dont la seule œuvre conservée est La Pharsale. Il se suicide à 25 ans sur l’ordre de Néron.
Signature (a)
Signature (i)