Vers le haut de page
Vers le bas de page

POÉSIES DE MON CŒUR
Les cahiers des
P O É S I E S   D E   M O N   C Œ U R


L'oiseau



Petit poème, inclus un distique holorime en hommage à Alphonse Allais.


Oiseau,
Toi qui sais tout, toi qui observes
De la nue bleue les hauts volcans,
Tu t'enfuis quand Pluton s'énerve
Cent fois : oui, cent ! Levons le camp !

L'oiseau
Sait, veille, sent puis s'envol' quand
S'éveillent cent puissants volcans.


Annonay, mercredi 28 janvier 2015
(et Davézieux, année 2005)