Vers le haut de page
Vers le bas de page

POÉSIES DE MON CŒUR
Les cahiers des
P O É S I E S   D E   M O N   C Œ U R


Litanies pour un pessimisme supportable



Ô flèches du temps ! On naît à la hâte
Et les pleurs déjà, larmes écarlates :
Omnes vulnerant, ultima necat...

Ô flèches du temps ! On vit à la hâte,
Secondes, tic-tac, qui se carapatent :
Omnes vulnerant, ultima necat...

Ô flèches du temps ! On dort à la hâte,
Cauchemars, tourments, pensées scélérates :
Omnes vulnerant, ultima necat...

Ô flèches du temps ! On tremble à la hâte,
Fantasmes, frissons, terreurs de primates :
Omnes vulnerant, ultima necat...

Ô flèches du temps ! On prie à la hâte,
Plaintes, litanies, oraisons, sourates :
Omnes vulnerant, ultima necat...

Ô flèches du temps ! On aime à la hâte,
Baisers élégants, amours disparates :
Omnes vulnerant, ultima necat...

Ô flèches du temps ! On s'étreint en hâte,
Adeline, Astrid, Annabelle, Agathe :
Omnes vulnerant, ultima necat...

Ô flèches du temps ! On souffre à la hâte,
Douleurs, maladies, blessures, stigmates :
Omnes vulnerant, ultima necat...

Ô flèches du temps ! On attend sans hâte
L'ultième minute à l'ultième date :
Omnes vulnerant, ultima necat...

Ô flèches du temps ! On meurt à la hâte,
Mort, remplie d'attentions délicates :
Omnes vulnerant, ultima necat !


Annonay, dimanche 23 novembre 2014