Vers le haut de page
Vers le bas de page

POÉSIES DE MON CŒUR
Les cahiers des
P O É S I E S   D E   M O N   C Œ U R


L'espérance



Poème d'amour pour y croire encore quand le bon sens vous dit qu'il ne faut pas.


Comme un feu, une flamme, un fanal dans la nuit
Qui guide le marcheur vers le prochain village,
Tout au fond de mon âme une autre flamme luit :
Bien au chaud dans mon cœur j'ai caché ton visage.

Je revois tes beaux yeux et je pleure... Pourquoi
Ne sais-tu pas aimer ? Dès que le jour se voile,
Les étoiles aux cieux s'allument et flamboient
Et tes yeux à jamais sont comme deux étoiles.

Ta jolie bouche rit – ô ton rire adoré ! –,
Que le bonheur survienne à tes lèvres à prendre,
Mais c'est si loin, Paris... Que pourrais-je espérer ?
Ma bouche sur la tienne un jour peut-être... Attendre.

Puis c'est toi tout entière hôtesse de mon cœur
Qui habites ici ; mais la place est immense,
Tu entres la première et la seule en vainqueur :
Je suis à la merci de ton indifférence.

Destin, dis-moi, destin, à quoi sert de croiser
La femme qu'on adule et qu'on aime – je t'aime ! –
Si son cœur incertain, son cœur désabusé
Devant l'amour recule, odieux anathème ?

Mais tout comme une flamme, un fanal dans la nuit
Qui guide le marcheur en toute confiance,
Au tréfonds de mon âme une autre flamme luit
Bien au chaud dans mon cœur, qui s'appelle espérance...


Annonay, jeudi 22 janvier 2015