Vers le haut de page
Vers le bas de page

POÉSIES DE MON CŒUR
Les cahiers des
P O É S I E S   D E   M O N   C Œ U R


Les braves gens



C'est le printemps. Attaquons
La remise à neuf du gîte.
Madame et Monsieur s'agitent :
Scènes d'une niche à cons.

La maisonnée qu'on arrange,
La tapisserie qu'on change,
La technique fait le geste.
Bricoleurs, je vous déteste !

C'est l'été. Sur son balcon,
Madame languit, rêveuse.
Monsieur passe la tondeuse :
Scènes d'une niche à cons.

Sur la pelouse une table,
L'apéro interminable,
La barbaque qui empeste.
Barbecues, je vous déteste.

C'est l'automne. Lit, cocon
Douillet où Madame glisse.
Dans l'allée, Monsieur ratisse :
Scènes d'une niche à cons.

Tourbillon des feuilles mortes,
Ce sale vent qui emporte
Tout dans son souffle et le reste.
Jours de pluie, je vous déteste.

C'est l'hiver. Tombez, flocons.
Madame épie par l'imposte.
Monsieur dort devant le poste :
Scènes d'une niche à cons.

Guirlandes multicolores,
Sapin et tout le folklore.
Sonnez, carillons célestes...
Noëls blancs, je vous déteste.

À Paris, Sète, Mâcon,
Partout des braves gens vivent,
Cerveaux plats et cœurs d'endive,
Dans leur triste niche à cons.


Davézieux, lundi 4 août 2014