Vers le haut de page
Vers le bas de page

POÉSIES DE MON CŒUR
Les cahiers des
P O É S I E S   D E   M O N   C Œ U R


Le crayon bleu


Le crayon bleu

Petit crayon bleu, que fais-tu céans ?
Qui t'a égaré, petit crayon bleu
Marqué aux couleurs du vaste océan,
Bleu comme le ciel – hormis quand il pleut ?

Petit crayon bleu, tu gis sur le sol
Devant le lycée, place Michelet.
Qui t'a égaré : Pierre, Jeanne, Paul,
Un galant distrait ou quelque esseulé ?

Petit crayon bleu, je passe ignorant
De ces riens jetés qu'on croise en marchant
Mais pour un crayon, c'est tout différent,
Ça contient des mots, ça n'est pas méchant.

Petit crayon bleu, « Esquisse » est tracé
Sur ton flanc de bois : j'en reste pantois
Car sur mon carnet je viens d'esquisser
Cette poésie qui parle de toi.

Petit crayon bleu, tu ne finiras
Pas déchiqueté, trempé ou moisi :
Viens-t'en avec moi puis tu m'aideras
À écrire un jour une poésie.

Petit crayon bleu, me voilà comblé,
Je t'ai fait entrer dans mes pauvres vers,
Tu es mon héros... Mais... Il m'a semblé...

Que fais-tu céans, petit crayon vert ?

Petit crayon vert, qui t'a égaré,
Marqué aux couleurs de mon pull-over,
Vert comme les prés, comme la forêt ?

Petit crayon vert, tu gis à mes pieds
Devant le lycée, place Michelet.
Qui t'a égaré : Marc, Anne, Xavier,
Un petit génie, un écervelé ?

Petit crayon vert, je passe ignorant
De ces riens jetés qu'on croise en marchant
Mais pour un crayon, c'est tout différent,
Ça contient des mots, ça n'est pas méchant.

Petit crayon vert, « Esquisse » est tracé
Sur ton flanc de bois : j'en reste pantois
Car sur mon carnet je viens d'esquisser
Cette poésie qui parle de toi.

Petit crayon vert, tu ne finiras
Pas déchiqueté, trempé ou moisi :
Viens-t'en avec moi puis tu m'aideras
À écrire un jour une poésie.

Petit crayon vert, me voilà comblé,
Parlons sans détour et sans faux semblant :
Tu es mon héros... Mais... Il m'a semblé...

Que fais-tu céans, petit crayon blanc ?

Etc.


Annonay, place Michelet, lundi 23 novembre 2015