Vers le haut de page
Vers le bas de page

POÉSIES DE MON CŒUR
Les cahiers des
P O É S I E S   D E   M O N   C Œ U R


Il pleut sur la ville



Il pleut sur la ville,
Gouttes imbéciles,
Il trotte pourtant,
Le passant. Sans doute
Vous maudit-il, gouttes.
Il pleut, sale temps.

Il pleut sur ton âme,
La vie est un drame.
Rien n'est important
Quand le ciel se fâche,
Quand le cœur se lâche,
Il pleut, sale temps.

Il pleut sur la ville,
Les bancs sont des îles,
La place un étang.
Le bus nous embarque,
Est-il bus ou barque ?
Il pleut, sale temps.

Il pleut sur ton âme,
Il t'a dit : « Madame,
C'est fini... » Entends
L'orage qui gronde
Sur le pauvre monde.
Il pleut, sale temps.

Il pleut sur la ville,
Flic-floc sur les tuiles
De mon toit. Va-t'en,
Pluie... Tu nous embêtes,
Tu es triste et bête.
Il pleut, sale temps.

Il pleut sur ton âme,
L'eau dessus la flamme
De ton cœur s'étend.
Devant ta fenêtre,
Tu pleures le traître.
Il pleut, sale temps.

Il pleut sur la ville,
Gouttes inciviles,
Il va se hâtant,
Le marcheur. Sans doute
Vous maudit-il, gouttes.
Il pleut, sale temps.


Davézieux, lundi 21 juillet 2014