POÉSIES DE MON CŒUR
En cas d'accès direct à ce poème (mode pleine page), vous pouvez vous rendre à l'accueil du site en cliquant ici
P O É S I E S   D E   M O N   C Œ U R



Haïku & senryû (série XXIV)


576

« Ainsi, goutte d'eau,
Tu te crois si importante ?
— L'océan le croit. »

577

« Ce rencart ? — C'est bon !
— Où ? — Au Louvre, avec Lisa.
— J' vois d'ici l' tableau ! »

578

Soleil accablant,
Poussière sur le chemin,
Marcheur accablé...

579

Un morceau de Lune
Sur les eaux gelées du lac
– L'autre bout là-haut.

580

Muraille de pierres,
Encore enceinte à ton âge,
Que tu prends du ventre ?

581

Au turf, ouvriers
Des jaunes industriels
Du monde moderne !

582

Méditerranée :
La fureur de l'eau, céans,
On ne connaît pas.

583

Matinée d'avril,
Dans l'air léger le parfum
D'une femme-fleur.

584

« Chut, Victoria...
T'entends ce lointain fracas... ?
— La fumée qui tonne ! »

585

Terre et ciel mêlés,
Juste la ligne ondoyante
Là-bas des collines.

586

Dix ans de basket,
Jeté ma cannette en ville,
Raté la poubelle !

587

Ainsi toilettée,
Ta chienne a toutes ses chances
Pour le prix No Belle.

588

Un trèfle à huit pages
Entre les pages des Feuilles
D'automne
(le livre).

589

Matin de décembre,
Chaleur la main dans la main
Dans la rue – tout seul.

590

Vieille dame au square,
Leur mie de pain les moineaux,
Son moineau le chat.

591

Ce soir c’est Noël,
Minet qui vas cheminer
Là-haut sur les toits.

592

Novembre frileux,
Passagers du vent – nuages,
Le chat devant l'âtre.

593

Petit à petit,
Le frôlement des pas sur
L'escalier de pierre...

594

Lu sur un platane :
Papa maman un jour proche.
Petit futé, va...

595

La vache au taureau
Dans le pré (pourtant tout plat) :
« Tu montes, chéri ? »

596

C'est bon, je me lève...
Mais n'oublie pas que c'est moi
Qui change tes piles !

597

« En sortant d'ici,
Veuillez laisser les toilettes
Là où elles sont. »

598

Quand, belle inconnue
Que je croise chaque jour,
Me croiserez-vous ?

599

On aurait dû mettre
Sur le banc où il cuvait :
Pancarte

600

Prise, jolie môme
Que, pécheur impénitent,
Hier Léo ferrait !



© Le Lion 07

Contact : poesiesdulion@aliceadsl.fr
Site : http://photoslelion07.fr/pmc


Partager sur Face-de-Bouc Partager sur Touitteur

Imprimer