Vers le haut de page
Vers le bas de page

POÉSIES DE MON CŒUR
Les cahiers des
P O É S I E S   D E   M O N   C Œ U R


Croissance



Monsieur le Président, vous parlez de croissance,
Vous nous dites : « Français, consommez, consommez ! »
Mais est-il bien sensé, celui qui nous promet
Que le bonheur est dans la corne d'abondance ?

Monsieur le Président, marquons donc un arrêt...
Vous nous dites : « Français, il faut faire un effort ! »
Mais en voilà assez car le prix du confort
Va se payer comptant avec les intérêts.

Monsieur le Président, pour un monde autonome
– La planète en est un, qui roule dans l'éther –,
Il est inopportun de croire, pauvre Terre,
Eau, sol, air abondants ainsi que croient les hommes.

Monsieur le Président, je n'ai pas de voiture,
Je n'ai pas de gadget, il n'est rien pour me plaire
Que d'être bien ; j'achète ainsi le nécessaire
Et oublie l'excédent et fuis la démesure.

Monsieur le Président, honte au vil gaspilleur
Qui connaîtra l'opprobre à l'heure du trépas.
L'avenir sera sobre ou il ne sera pas
Pour tous les prétendants à un monde meilleur.


Davézieux, dimanche 20 octobre 2013