Vers le haut de page
Vers le bas de page

POÉSIES DE MON CŒUR
Les cahiers des
P O É S I E S   D E   M O N   C Œ U R


Ce dimanche



Ce dimanche en passant sous le ciel, doux lavis
De novembre naissant, je repense à ma vie.
Gâteaux d'anniversaire et souvenirs d'antan,
Matins frileux d'hiver, soirs tièdes de printemps,
Ciels humides d'automne et chaudes nuits d'été,
Lunes à l'œil tout jaune et tout rond, argentées,
Aurore pâlissante et soleil au couchant,
Tendre passé qui chante au tréfonds de moi quand
Je repense à nous deux, à nos deux vies ensemble.
Le bonheur est fâcheux, quelquefois il rassemble
Les pensées et les cœurs puis sans doute lassé,
Lors il regarde ailleurs. Autant de temps passé
À vivre, simplement, à vivre heureux peut-être.
Je suis seul maintenant. Le temps est notre maître.

Le présent, ironie, brille par son absence.
Le temps fuit, nul déni, sans arrêt il avance.
Voilà, et l'instant même où tu as commencé
À lire ce poème appartient au passé.
Passé, présent, futur, issus du temps qui va,
Rien dans la vie n'est sûr, cette seconde-là,
Qu'elle survienne un soir, un matin, une nuit,
Est déjà dans l'histoire. Et le temps fuit, refuit...

Je repense à ma vie ce dimanche en passant
Sous le ciel, doux lavis de novembre naissant.


Annonay, dimanche 4 novembre 2012