Vers le haut de page
Vers le bas de page

POÉSIES DE MON CŒUR
Les cahiers des
P O É S I E S   D E   M O N   C Œ U R


Carreau



Carreau


Vaste empire carré, puisqu'il faut des frontières,
Royaume essentiel où Lui seul peut régner,
Abri des égarés, royaume sans matière,
Monde immatériel d'invisible imprégné,

Étendue transparente occupée tout entière
Par des choses non vues ; trop souvent dédaignée,
Quelquefois discourante et parfois cachottière,
Monde au sens imprévu, de mystères baigné,

Vaste empire, éternel comme le temps qui passe,
Quand l'homme, solennel, laisse tout et trépasse,
Quand il souffle et expire en toute humanité,

Quand l'homme exténué se rend sans résistance,
C'est chez toi, vaste empire et pour l'éternité
Qu'il va continuer bientôt son existence.


Annonay, dimanche 31 décembre 2017