Vers le haut de page
Vers le bas de page

POÉSIES DE MON CŒUR
Les cahiers des
P O É S I E S   D E   M O N   C Œ U R


À la vie, à la mort



Sujet : vous aborderez le mystère de l'existence et de sa fin programmée. Vous développerez vos idées selon un schéma structuré en opposant déterminisme et libre arbitre.


Les bases du problème

Je suis né, c'est certain et je mourrai. Peut-être
Demain matin. Peut-être encor
Quand tu liras ces vers, serai-je déjà mort
Et aurai-je dû me soumettre.

Ainsi il nous faut bien admettre
Que nous ne savons rien de ce bas monde hors
Notre entrée dans la vie d'abord
Puis notre départ quand il nous faut disparaître.

Mais avant de quitter ces lieux qui m'ont vu naître,
Avant de plier le décor
Et de m'en aller sans report,
Comme toi je conjugue au présent le verbe être.

Et comme toi, lecteur, j'aimerais tant connaître
Les règles de ce jeu, comprendre les ressorts
De l'existence. Est-ce le sort
Qui décide des paramètres ?

Deux hypothèses

Les fils de nos jours s'enchevêtrent,
On les démêle sans effort,
Rien ne se fait jamais que nous soyons d'accord,
Du rite de la vie nous sommes les grands prêtres.

Le destin est un géomètre,
C'est un calculateur, un pilote, un mentor,
Il a toujours raison, nous avons toujours tort,
Il est le guide, il est le maître.

En conclusion

À la vie, à la mort. À quoi bon se repaître
De théories ? Vivons alors
Et partons un jour sans remords.

Note

Le sujet est traité, je dois le reconnaître.

15/20


Davézieux, lundi 8 avril 2013