Vers le haut de page
Vers le bas de page

POÉSIES DE MON CŒUR
L e s   c a h i e r s   d e s
P O É S I E S   D E   M O N   C Œ U R


666



Trois 6 alignés : comme il m'interpelle,
Ce nombre effrayant ! J'ai l'âme estourbie
Par le triple 6. C'est ce qu'on appelle
L'hexakosioihexekontahexaphobie.

Trois 6 alignés : c'est l'Apocalypse !
— Mais non, pauvre sot, ce n'est que lubie !
Le bon sens se perd sitôt que l'éclipse
L'hexakosioihexekontahexaphobie.

Trois 6 alignés : bêtes déplaisantes,
Trois têtes dressées : voilà le lobby
Maudit de l'enfer – et, omniprésente,
L'hexakosioihexekontahexaphobie.

Trois 6 alignés : trois, que depuis Rome
Le pape lui-même, urbi et orbi,
Voue aux gémonies. C'est ce que l'on nomme
L'hexakosioihexekontahexaphobie.

Trois 6 alignés : c'est un truc qu'adore
Le diable et son train et tout le fourbi
Des anges déchus qui bien sûr ignorent
L'hexakosioihexekontahexaphobie.

Trois 6 alignés : je fuis qui t'épelle,
Nombre malfaisant. J'ai un alibi :
Ce nombre m'effraie. C'est ce qu'on appelle
L'hexakosioihexekontahexaphobie.


Annonay, mercredi 18 mars 2020