POÉSIES DE MON CŒUR
En cas d'accès direct à cet article (mode pleine page), vous pouvez vous rendre à l'accueil du site en cliquant ici

 
Les haïku et les senryû du vol. 5
 

Note du 7 janvier 2019

Les vol. 5 des Cahiers des poésies de mon cœur est un cas à part depuis l'auto-publication du vol. 1 en juin 2014. Il s'agit du premier recueil infidèle, si j'ose dire, à la poésie française, celle que je nomme la poésie classique contemporaine. Il s'agit en effet, comme son titre l'indique, d'une série de haïku et de senryû (650 au total), les désormais fameux « poèmes courts japonais ».

J'ai commencé l'écriture des haïku courant décembre 2016 mais j'ai réellement décidé d'en faire un recueil en janvier 2017 (d'où la date qui figure sur la couverture du vol. 5). Les haïku ont été mis en ligne sur le site des Poésies par séries de 25 (soit 26 séries). L'écriture de l'ensemble des poèmes a pris quelque temps puisque le dernier haïku date du printemps 2018 ; toutefois, les dernières séries publiées l'ont été en décembre 2018. De plus, plusieurs haïku primitivement publiés ont été remplacés et d'autres ont été repris pour être améliorés (en tout cas, c'était le but).

Vol. 5 Il me faut à présent mettre le bouquin en forme : mise en page, vérification systématique de la présentation, traque des erreurs (orthographe, grammaire et j'en passe) et, bien entendu, couverture.

À ce sujet, voici ci-contre trois projets de couverture. Les écueils à éviter quand on s'attaque à la réalisation de la première de couverture d'un livre sont multiples. Bon, je ne suis pas graphiste (c'est un métier) mais, d'une, la lisibilité du titre et des infos qu'on porte sur la couverture doit être optimale, de deux, l'image que l'on choisit doit être attractive et en rapport – a minima, pas en désaccord – avec le contenu.

Comme j'ai suivi, avec bonheur j'espère, les judicieux conseils que dispense P. Costa dans son « Petit manuel pour écrire des haïku », les miens sont variés et tentent de recouper tous les domaines du genre... C'est pour cela que deux des couvertures en projet ici me paraissent un peu trop « typées ». La première fait allusion à la nature avec sa fleur, mais ce n'est pas le seul champ d'action du haïku. La troisième, avec son coucher de soleil, insiste (peut-être un peu trop) sur ce même aspect. De plus, les arbres rendent peu aisée la lecture du titre. La deuxième, par contre, outre qu'elle est claire, me semble illustrer davantage le côté « percutant » du genre, senryû compris bien sûr, avec l'image du Soleil superposée à la trainée d'avion à gauche, deux éléments qui dynamisent tout particulièrement l'ensemble !

Pour le moment, ce ne sont que trois projets. Mais décidément j'aime bien la couverture numéro 2...

Le recueil devrait être dispo en avril ou mai 2019.

(à suivre...)


Partager sur Face-de-Bouc Partager sur Touitteur Partager avec le Gogol

Retour en haut de la page