GaleriesGaleries, version allégée Nouveautés Bibliothèque Logiciels
Notes Liens Contact Droits

(Haut de page)

Logiciels

Expression Media 2 - Exifer - EXIFToolGUI - PhotoME - FastPicture
JPEGCrop - Photo Supreme - Daminion - XnViewMP - digiKam

Catalogage : digiKam


digiKam est un catalogueur de photos issu du monde du logiciel libre. Ah, je préviens tout de suite : ceci n'est pas un test complet de digiKam, juste un aperçu, simplement parce que digiKam m'a déplu sur plusieurs points et que du coup je n'ai pas eu plus envie de poursuivre mon inspection.

Le premier point est pourtant positif pour qui, comme moi, a connu un digiKam qui ne fonctionnait tout simplement pas sous Windows... Là, rien de tel. L'installateur existe même en 64 bits et le programme fonctionne bien.

Je ne ferai donc pas de compte rendu détaillé mais je dois bien sûr, a minima, préciser les points qui m'ont contrarié au cours de ma visite. D'abord, l'interface a, à mon sens, un gros problème : ses onglets verticaux. J'ai vu des logiciels qui semblaient confus mais là, c'est un sommet. Non seulement il y a des fenêtres partout, mais surtout, digiKam, faute de place probablement, présente, outre les onglets classiques en haut et à l'horizontale, des onglets à gauche (voir photo) et à droite. Le problème est que ces onglets du vertige sont à peu près illisibles, sauf à se tordre le cou. Pas fonctionnel pour deux sous... Pour les autres aspects de l'interface, le visiteur désireux de tester le programme se fera son opinion.

Un catalogueur est fait pour... cataloguer mais aussi pour permettre une recherche aisée. Et là, ça se gâte... Voici les deux points qui m'ont fait jeter l'éponge.

Je sais qu'il est probablement difficile de faire mieux que Daminion et surtout Photo Supreme pour la recherche. La recherche peut être basée sur de nombreux critères (combinables, évidemment) : balises (mots-clés, auteur, droits, événements, lieux, etc.), dates, dossiers de stockage et d'autres. Il faut donc pouvoir accéder à ces éléments facilement. Or, digiKam ne jure que par les mots-clés (qu'il nomme Étiquettes, photo 2). Aucune liste – ou je n'ai pas su trouver – ne propose l'affichage des lieux ou des événements, par exemple.

D'ailleurs, et c'est là le deuxième point (pour moi, il est rédhibitoire), digiKam ne reconnaît tout simplement pas certaines balises pourtant officielles de l'IPTC. Je citais les événements ci-dessus ; or, les tests que j'ai faits avec quelques photos n'ont tout bêtement pas permis de retrouver la balise Événement (Iptc4xmpExt:Event) ni celle, pourtant très courante, du pays (photoshop:Country ou Iptc4xmpExt:LocationCreated.Iptc4xmpExt:CountryName) (photo 3). Aucune trace de ces informations, ni sous l'onglet IPTC, ni sous celui de l'XMP. Je tiens à préciser que les autres programmes que j'utilise (Photo Supreme, XnView, XnViewMP) ou que j'ai utilisé (Daminion) reconnaissent parfaitement ces entrées.

Reste que digiKam, logiciel libre, est gratuit et qu'il peut séduire le photographe qui ne désire pas investir financièrement dans un catalogueur. Il n'empêche, je mets le visiteur en garde... Il existe des normes (EXIF et IPTC) et des formats d'enregistrement de ces normes (EXIF et IPTC natif, XMP). Ces normes offrent, via l'enregistrement des balises dans les métadonnées de chaque fichier et leur lecture par le catalogueur, une excellente portabilité des photos. Changer d'outil n'est pas un problème si les données sont correctement enregistrées (et lues) dans les fichiers.

Un catalogueur digne de ce nom se doit de respecter les normes en vigueur. Ce que ne fait pas digiKam – disons qu'il pèche par défaut. C'est dommage...


Les onglets de digiKam, inclus les onglets verticaux (ici, côté gauche).




Seules les étiquettes, entendez : les mots-clés, sont proposés sous forme de liste.




digiKam ne reconnaît hélas pas toutes les balises officielles de l'IPTC. Ici, où est le pays ?


Nicéphore Niépce