Galeries Nouveautés Bibliothèque Logiciels
Notes Liens Contact Copyright

(Haut de page)

LOGICIELS


Vous trouverez ici quelques remarques sur des logiciels pour la photo numérique. Je ne critique (en bien ou en mal) que ce que je connais. Conséquemment, les logiciels cités ici ont été ou sont encore utilisés par moi-même. Il va de soi que ces observations n'engagent que moi et ne sauraient être appliquées qu'aux produits cités et en aucun cas à d'autres programmes de la même marque.

Les liens vers les éditeurs figurent dans la page à eux consacrée.


Comptes rendus publiés à ce jour : Expression Media 2, Exifer, EXIFTool GUI, PhotoME, FastPicture, JPEGCrop, Photo Supreme, Daminion, XnViewMP.

---

Catalogage des photos numériques : Expression Media 2

Expression Media 2 (EM2) est un logiciel multimédia de catalogage et de retouche de photos numériques, mais dans ces lignes, je ne parlerai que de la fonction de catalogage.

Historique

EM2 est le successeur d’iViewMediaPro3, logiciel originellement développé pour Mac. La licence a été ensuite rachetée par Microsoft qui a rebaptisé le programme de son nom actuel tout en le modifiant quelque peu. Comme subsistaient plusieurs bugs, MS a publié deux correctifs (SP1 et SP2). Puis le logiciel est passé chez Phase One. Après une vague « charbonisation » de l’interface (c’est à la mode, paraît-il …) et un nouveau changement de nom (Media Pro), on le trouve sur le site de Phase One. Toutefois, EM2 en tant que tel existe encore chez Phase One, mais comme ses possesseurs actuels préfèrent apparemment leur propre bébé, les liens de téléchargement sont un peu foireux. Ainsi, pas possible de récupérer le SP2 en français (le lien mène vers le SP2 anglais qui ne s’installe pas sur la version française) (si EM2 vous intéresse, contactez-moi, ce sera plus simple).

Caractéristiques

EM2 offre nombre de caractéristiques que plusieurs de ses concurrents pourraient (et devraient) lui envier :

- multi catalogage : EM2 permet la création d’autant de catalogues que voulu. Pratique pour créer, par exemple, un catalogue pour un projet donné. Un catalogue peut contenir jusqu’à 164 000 entrées, à concurrence de 1,8 Go. Pour info, un catalogue avec miniatures mais sans aperçus, d'environ 2 500 photos de 5 000 x  3 500 pixels en .jpg (qualité maximum, soit 12 chez Photoshop) pèse à peu près 72 Mo.

- fusion possible des catalogues (évite d’importer à nouveau les fichiers).

- reconnaissance des balises EXIF, IPTC et bien sûr XMP.

- synchronisation manuelle des fichiers : ce qui pourrait sembler un inconvénient est en fait un énorme avantage. Les données attribuées aux fichiers ne figurent lors de leur attribution que dans les catalogues. Ceci permet d’attribuer (dans un catalogue uniquement) des mots-clés (par exemple) pour un projet précis. Bien sûr, si on demande la synchronisation des données, elles seront recopiées dans les fichiers.

- synchronisation dans les deux sens : on peut importer ou exporter des champs à volonté.

- attribution des champs par simple glissé. Voilà bien un outil extraordinaire ! J’ai 72 photos pour qui je veux attribuer le mot-clé « Toto ». Je sélectionne les images et, depuis n’importe laquelle, je fais un glissé vers le mot-clé figurant dans la liste de gauche. C’est fait. Cette méthode marche bien entendu pour les autres champs.

- affichage entièrement paramétrable.

- prise en compte des profils et des espaces de couleurs.

 - chaque catalogue occupe … un fichier unique ! Tout est regroupé, ce qui facilite bougrement les sauvegardes. À comparer aux logiciels qui créent des centaines de fichiers (dont les vignettes).

- fonction de recherche personnalisée pratique : on peut créer plusieurs critères et les relier par un « et » ou un « ou ». Les recherches peuvent être enregistrées pour être rappelées facilement. Les champs de recherche proposent les options : est…, n’est pas…, commence par…, finit par…, est vide, n’est pas vide, contient…, ne contient pas…

- affichage et tri instantanés selon de nombreux critères.

- trois modes d’affichage : liste (avec colonnes paramétrables), vignettes (taille paramétrable si vous avez choisi de ne pas utiliser les vignettes incorporées) ou photo seule. Les modes sont configurables (quelles infos afficher, avec quelles polices, etc.).

- panneaux latéraux masquables : organisation ou caractéristiques. Chaque panneau est configurable.

- table lumineuse pouvant afficher jusqu’à 6 photos.

- surveillance des dossiers possibles à intervalle d’une ou de cinq minutes.

- diaporama.

- gestion d’autant de listes de mots-clés que voulu. Le logiciel utilise néanmoins la même liste par défaut pour tous les catalogues, mais il suffit de demander une autre liste si nécessaire (c’est prévu). Les listes peuvent être créées avec un simple éditeur de texte.

- exportation possible vers des galeries HTML (plusieurs modèles sont proposés, mais on peut créer les siens propres, si on sait se servir du langage HTML, bien entendu).

J’oublie certainement des caractéristiques qui peuvent vite devenir très utiles à certains. Je précise enfin qu’EM2 est multimédia : il peut cataloguer des photos (avec de très nombreux formats) mais aussi des vidéos, des musiques et même … des polices.

D’autres logiciels

J’ai essayé à plusieurs reprises de voir si EM2 pourrait être supplanté par un logiciel plus récent (je rappelle que je ne parle que de la fonction de catalogage).

J’ai donc utilisé : ACDSeePro, Lightroom, Bridge (incorporé à Ps CS6) (pour les trois plus connus) et de nombreux autres grapillés çà et là sur la Toile. Aucun ne m’a satisfait jusqu'à l'arrivée de deux excellents produits. Il fallait s'y attendre, le marché, bien qu'hélas peu développé, est prometteur, pour le jour où les photographes, y compris les pros, auront enfin saisi tout l'intérêt du catalogage. Ces deux p'tits jeunes sont Photo Supreme et Daminion (vous trouverez des comptes rendus sur ce site).

EM_1

Lancement d'EM 2






EM_2

Un menu qui permet de retrouver très rapidement une photo ...

Suivant


Nicéphore Niépce