Historique Contact
Revue de presse ASTRO, 21e siècle


ASTRO


Téléchargement
et installation

Partager sur Face-de-Bouc Partager sur Touitteur Partager avec le Gogol

Retour en haut de la page

Prêt(e) pour essayer ASTRO le vénérable ? Téléchargement et installation : suivez le guide, pas à pas... Oh, vous allez voir, ce n'est rien de compliqué à faire... Attention ! Ces instructions s'appliquent pour Windows uniquement !


1. Tout d'abord, téléchargez ASTRO en cliquant sur l'icône ci-contre. Puis décompressez l'archive (sur le bureau de Windows, par exemple). L'archive ASTRO.zip contient un dossier nommé DOS et un autre nommé Doc. Winrar
2. Téléchargez à présent DOSBox en cliquant sur l'icône ci-contre. Puis décompressez l'archive (sur le bureau de Windows, par exemple, comme précédemment). Copiez (ou coupez/collez) l'archive décompressée (normalement nommée DOSBox) à la racine de C:\. Winrar


3. Toujours à la racine de votre unité C:, copiez (ou coupez-collez) le dossier nommé DOS (sans rien changer à ce dossier) situé dans l'archive ASTRO.zip que vous venez de télécharger (et de décompresser).

Le dossier nommé Doc situé lui aussi dans l'archive ASTRO.zip n'est pas nécessaire au fonctionnement d'ASTRO mais il contient de la documentation sur le logiciel qu'il peut être utile de lire...
4. Lancez DOSBox en cliquant directement sur le fichier dosbox.exe qui figure dans le répertoire de DOSBox. Vous pouvez bien sûr créer un raccourci vers ce fichier.

Pour lancer ASTRO, tapez simplement ASTRO dans la fenêtre de DOSBox (après C:\>) puis pressez la touche Entrée.

Quelques précisions sur ASTRO et sur DOSBox figurent ci-après.


A. Il est deux commandes qu'il faut garder à l'esprit avec DOSBox :

Alt+Entrée bascule du mode fenêtre au mode plein écran (et inversement) ; vous trouverez dans dosbox.conf comment lancer DOSBox directement en plein écran si vous préférez ce mode.

Ctrl+F10 rend la fenêtre de DOSBox « propriétaire » des commandes, clavier et souris ; vous obtenez le même résultat si vous cliquez dans la fenêtre de DOSBox ; cette même combinaison restitue la souris à Windows.


B. Le fichier dosbox.conf situé dans le dossier C:\DOSBox est un simple document texte ouvrable avec Notepad++, par exemple. Vous pouvez le parcourir d'autant plus aisément que de nombreux commentaires en français y figurent.

Si vous voulez qu'ASTRO démarre automatiquement en lançant DOSBox, regardez tout en bas dudit fichier. Vous y trouvez ces lignes :

[autoexec]
# Les lignes de cette section seront lancées au démarrage.
# Vous pouvez mettre vos commandes MOUNT ici.

# Commandes pour lancer automatiquement les programmes MS-DOS ; il suffit ensuite d'entrer le nom du fichier .bat pour lancer le programme correspondant.
keyb fr
mount c: c:\DOS
c:
dir *.bat

Les lignes commençant par # ne sont que de simples remarques. Pour lancer ASTRO sans intervenir, remplacez :

dir *.bat

par :

cd c:\astro
depart.exe

Il s'agit simplement des lignes figurant dans le fichier astro.bat. Vous pouvez d'ailleurs aussi remplacer :

dir *.bat

par :

astro.bat

et cela reviendra au même.


C. Voilà ce que donne sur mon ordi de bureau la fenêtre de DOSBox exécutant ASTRO.

Un astronome amateur avec Dobson équipé de cercles, possédant un portable récent et désireux d'utiliser ASTRO pour ses options de pointage, aura tout intérêt à passer en plein écran. Toutefois, la plupart des écrans sont au rapport 16/9 désormais et ASTRO date du temps où les écrans étaient en 4/3.

QuickBASIC 4.5 supportait le mode VGA en 640x480 (mode 12) mais rien de plus, sauf au prix d'acrobaties qui m'étaient hors de portée.

Du coup, le plein écran déforme l'affichage et les cercles apparaissent... ovalisés. Bien entendu, cela n'affecte en rien les possibilités d'ASTRO. De plus, juste retour de l'histoire (de l'informatique), ASTRO n'a jamais été conçu pour être un joli-joli programme de salon, mais un logiciel de terrain, rustique mais pratique à utiliser au cœur de la nuit (de plus sous un cache rouge comme font les observateurs pour garder la puille bien dilatée).

Bon, j'ai quand même réussi (en tâtonnant) à trouver une formule pour éviter ce genre de désagrément. Bien sûr, rien ne dit que « ça marchera » chez vous mais n'hésitez pas à faire des tests...

Il s'agit des lignes qui figurent en tête du fichier de configuration (rubrique [sdl], jusqu'à la ligne 40) et en particulier celles numérotées 30 et 31 :

windowresolution=original
output=surface

J'ai remplacé les valeurs par défaut (ci-dessus) par :

windowresolution=1680x1050
output=overlay

Le mode 1680 x 1050 n'est pas le mode natif de mon écran (qui est 1920 x 1080) mais il figure dans la liste des modes possibles de ma carte graphique (je ne pense pas d'ailleurs que ce soit une condition nécessaire mais je n'ai pas testé avec une autre valeur). Du coup, j'obtiens ASTRO dans une fenêtre qui occupe quasiment tout l'écran sans aucune déformation et sans que cela bouscule non plus les (rares) icônes sur le bureau de W10.

La copie d'écran ci-contre montre le résultat obtenu : ASTRO s'exécute en mode fenêtre et occupe une bonne partie de l'écran. Le mode fenêtre a cet avantage qu'il permet de faire autre chose sur la machine – même si DOSBox, malgré ses qualités indéniables, cesse parfois de fonctionner d'un coup pour peu qu'on ouvre une autre application (notez que je n'ai jamais constaté de plantage en utilisant ASTRO via DOSBox sans faire autre chose).

Il n'y a a priori aucun risque à tenter l'expérience. Faites des essais sur votre ordinateur avec vos propres valeurs.


D. Pour conclure, un mot pour les heureux propriétaires d'une vieille bécane tournant sous MS-DOS (!) ou plus probablement sous W95 ou 98SE. Ceux-là feront tourner ASTRO sans souci. Il suffit de poser le répertoire ASTRO où l'on veut sur le disque et de se bricoler un petit fichier batch (.bat) – ou de configurer le raccourci vers ASTRO – afin de bien démarrer DANS le répertoire de travail, comme montré plus avant dans cette page :

cd c:\astro (remplacer bien entendu par le chemin vers ASTRO s'il est différent)
depart.exe

Bons ciels !